Grande faena du Cid au second, qui perd l'oreille avec les aciers.

el-cid-nimes-derechazo.jpg

Madrid - Las Ventas.

6 toros du Puerto de San Lorenzo (tous mansos sauf le second très bon, ovationné à l'arrastre) pour

El Fundi, qui réalisait son dernier paséo madrilène (sang de toro et azabache) : silence et ovation avec salut.

José Padros "El Fundi" réalisait aujourd'hui son dernier paséo à Madrid. Le public l'accueilla chaleureusement et l'invita à saluer à l'issu du paséo. Après un début de lidia discret, El Fundi commenca sa faena face à un toro très manso. Il essaya tout ce qu'il put, en vain. Il tua d'un bajonazo efficace. Son toro de despedida, Caraserio, ne lui offrit pas plus d'options que le premier. Le maestro essaya tout de même de toréer ce toro. Il alla chercher l'épée et tua d'un quart de lame. Le public l'invita à saluer pour ce qui sera son dernier toro à Las Ventas.

El Cid (saumon et or) : ovation après avis et silence après avis.

El Cid, après avoir offert son toro au public, commenca sa faena plein centre avec la main gauche. Deux séries templées et suaves levèrent les premiers olés de la tarde. Le torero de Salteras prit la main droite pour réaliser trois grandes séries droitières. Le Cid réalisa à nouveau une série à gauche avant de finir sa faena par de nouvelles passes données de la main droite de bon goût. Le public retint son souffle lors de l'estocade, en espérant que le maestro andalou placera une entière qui lui donnera le droit de réaliser la vuelta al ruedo oreille en main. Deux pinchazos le priva de ce droit. Il reçut l'ovation du public et salua avec la grise mine. El Cid offrit son second toro à son compagnon de cartel El Fundi. Son toro, littéralement moins bon que son premier, ne lui donna aucune chance de recevoir le moindre trophée. El Cid tua au troisième essai.

Daniel Luque (saumon et or) : silence et silence.

Luque reçut le troisième toro de l'après-midi par de belles véroniques. Son toro, faible, n'eut pas les faveurs du public. Ce dernier demanda le changement avec force malgré le refus du président. Le toro n'offrit pas tout ce que Daniel Luque souhaitait. Le torero de Gerena tenta tout de même de donner quelques passes à ce toro faible. Il s'obstina logiquement et tua d'une entière efficace. Il brinda son dernier au Fundi. Il débuta par le bas et força ce toro compliqué à baisser la tête. Malgré cela, le toro ne changa pas de comprtement et continua à déranger Luque dans sa quête de triomphe. A nouveau, le jeune maestro dut tuer son toro prématurement. Un quart de lame suivi de deux descabellos pour conclure une tarde bien triste.

Photo : Joël Buravand.

Article et resena : A.B.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Copyright : © Toros y Toreros 2012

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×