Stage Intensif de Toreo

  “Vivre en torero” c’est l’amour jusqu’à son dernier soupir d’un mode de vie, une façon de comprendre l’existence. C’est une façon de s’habiller, marcher ou parler. C’est Vivre dans un monde parallèle lié à la société dans laquelle vit le reste de l’humanité. C’est ressentir chaque après-midi cette sensation de naître à nouveau. C’est Vivre dans un monde dans lequel nos semblables n’affrontent pas la mort en face, mot tabou, et dans lequel les toreros la regardent dans les yeux sans sourciller. »

Tout afic

ionado a déjà pris son essuie de bain pour dessiner une Véronique ou un cintre pour donner une Naturelle d’anthologie. Certains ont été chez un Sastre pour s’acheter cape et muleta, pour des heures durant s’entraîner { être torero devant leur miroir. Et quelques-uns se sont mesurés { notre animal totem, l’unique animal brave de la création en constatant le fossé qui existe entre lui et les Maestros.
C’est ainsi qu’est né le projet d’un stage intensif de toreo pour aficionados practicos.
Que pourrait donner un stage intensif pour « vivre en torero » ? pour se sentir torero ? 4 jours d’immersion totale, plus de 35 heures de « tauromagie » théorique et pratique, encadrés par des professionnels qui guideront vos pas.
Durant 4 jours vous vivrez au rythme d’un matador qui se prépare pour un grand rendez-vous !
Vous apprendrez à marcher tel un torero, à manier la cape et la muleta comme un torero, à comprendre le toro et son comportement et surtout vous aurez l’occasion de vous mesurer à des becerras deux fois en 4 jours.
Les cours théoriques se dérouleront dans les arènes d’Alcazar de San Juan, ville typique de La Mancha, à 1h30 de Madrid en voiture. Le stage est ouvert aux personnes de 16 à 70 ans et sera dispensé en espagnol, français et anglais. Afin que vous soyez le mieux entouré possible, le nombre maximum d’élèves est limité à 6 par Maestro, les premiers répondants auront donc une place assurée.
Les Maestros présents pour vous accompagner seront Anibal Ruiz (Matador), Marc Serrano (Matador), David White « El Irlandés » (Novillero) ainsi que la présence de banderilleros professionnels.
La question à laquelle je vous propose de répondre est la suivante : oserez-vous sentir le frisson d’attendre derrière un burladero que l’animal brave sorte du toril pour l’affronter ?
Communiqué de la Peña Belgicana Bruxelles

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Copyright : © Toros y Toreros 2012

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×